Urban X, ou quand MINI veut changer le monde


On pourrait le prendre pour un rêveur, mais Micah Kotch, un des dirigeants de Urban X, a les pieds bien ancrés au sol… et dans l’avenir. Le gestionnaire rêve tout simplement d’un monde meilleur, une innovation à la fois. Et c’est exactement ce qu’il tente de promouvoir et de créer en dirigeant Urban X, un accélérateur d’entreprise dont la mission est de créer un environnement urbain plus durable.

« C’est simple. J’ai un jeune enfant, et j’ai simplement envie qu’il puisse profiter d’un environnement urbain amélioré. C’est la technologie au service de l’humain, et non le contraire », a-t-il expliqué dans une entrevue téléphonique alors qu’il prenait part au Start Up Fest qui se tenait dans le Vieux port de Montréal.

Qu’est-ce que Urban X

L’entreprise, créée notamment par MINI et BMW, sert de lieu de développement et d’innovation. En plus d’investir une certaine somme dans les entreprises sélectionnée, elle leur fournit des locaux et un accès direct aux ingénieurs et designers du groupe BMW, dont certains sont directement dépêchés à New York, siège social de Urban X, pour participer au projet.

Évidemment, tous les projets ne sont pas retenus. Ils doivent à la fois mettre en avant l’usage de la technologie, mais aussi et surtout améliorer le paysage urbain.

Mais attention, pas question de se lancer dans un projet automobile. « Pas question de placer les gens de MINI dans une situation où ils seraient en conflit avec leur propre travail», explique monsieur Kotch.

Le processus de sélection est exigeant, et long. Il passe par une analyse de dossier bien sûr, mais aussi par des entrevues et des rencontres. Une fois la sélection complétée, les dirigeants de la Start up sont invités à venir au coeur même de Urban X pour y développer leurs projets.

Projets, quelques projets?

« Nous sommes conscients que l’éventail est large, et que les champs d’activités peuvent être variés. Notre mandat est de favoriser la création et la mise en place de nouvelles idées, d’élargir les horizons», poursuit Micah Kotch.

Les exemples issus des premières cohortes permettent de mieux comprendre. RevMax, par exemple, a créé un nouveau système de gestion des flottes en autopartage, ce qui maximise l’usage des véhicules tout en diminuant le temps d’attente.

Knot, pour sa part, vient de lancer son programme de partage… de trottinettes. Un concept proche des bicyclettes en location (genre Bixie) mais qui est pensé pour améliorer les déplacements entre les stations de métro.

Un autre exemple? Upcycles, qui construit des tricycles capables de transporter 200 kilos en zone urbaine. Mûs par la force du cycliste, le Yax (c’est son nom) reçoit aussi une aide électrique capable de lui faire parcourir 40 kilomètres. Idéal pour les livraisons, ou même les déménagements, en ville.

Pourquoi Urban X?

Micah Kotch n’est pas un rêveur. Il croit fermement que les innovations développées par Urban X seront capables de changer le monde. « Je veux seulement aider à améliorer l’endroit où l’on vit. Et que je veux que Mini fasse aussi partie de ce changement», conclut-il.

Urban X est situé est à New York et invite les entreprises innovatrices à soumettre son projet sur son site web à https://www.urban-x.com/.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *