SEMA Show : quand Mopar vit les extrêmes


Le SEMA show (pour Speciality Equipment Marketing Association) est une foire commerciale qui se tient chaque année à Las Vegas. Et comme tout ce qui se déroule à Las Vegas, le salon est gigantesque, et ne connait pas de limite.

En fait, en terme de superficie, il fait environ 7 fois le salon de l’auto de Montréal. Et il reçoit, en trois jours d’activités seulement, quelque 70 000 visiteurs, tous des professionnels de l’industrie automobile (le mot professionnel ici prend un sens large, puisqu’il inclut le garagiste du coin et sa famille tout au aussi bien que le président de la multinationale spécialisée asiatique).

Peu importe les participants en fait, ce qui retiens l’attention, ce sont les extrêmes. Les centaines, voire les milliers, de voitures modifiées qui font l’objet d’une exposition; les composantes aux caractéristiques extrêmes (comme des roues sculptées de 48 pouces de hauteur, ou une Tesla dorée aux couleurs des Golden Knights de Las Vegas); et même les exposants qui n’hésitent pas à utiliser les vieilles méthodes, incluant les jeunes femmes courtement vêtues, pour attirer l’attention. Bref, le SEMA show, c’est une véritable fourmilière constamment en mouvement.

Mopar, la vision extrême

Au-delà des voitures modifiées, certains manufacturiers ont profité de l’occasion pour dévoiler quelques trouvailles qui vont au-delà de l’imagination. C’est le cas de l’équipementier Mopar, une division de FCA (Fiat Chrysler Automobile), qui a profité du SEMA pour réaliser un coup de maître, en attirant l’attention de tous.

Le dévoilement a commencé doucement, avec la présentation de deux camionnettes RAM modifiées avec les accessoires MOPAR. La Down Low et la REBEL modifiée ont respectivement reçu quelques améliorations de couleur et d’accessoirisation, dont la plupart sont disponibles pour les acheteurs réguliers.

RAM rebel prototype SEMAEn fait, il suffit d’un peu de patience et de quelques dollars pour recopier quasi intégralement ces prototypes, à l’exception de certaines couleurs uniques, d’embout d’échappement faits sur mesure, et d’un rail d’éclairage au sommet de la REBEL. Jolies, les deux camionnettes sont cependant moins spectaculaires que la suite.

Puissance maximale

Puis est arrivée la véritable machine : une reproduction prototypée, une espèce d’hommage en fait, au Dodge Super Charger de 1968. Un concept-car dont la silhouette étonnante est spectaculaire, et rappelle les origines sans pour autant les copier.

Dodge SUper charger sema 2018C’est sous son capot que se cache cependant la véritable trouvaille : le moteur Hellephant, un jeu de mot entre le Hellcat et le Elephant de la version d’origine. Ici, oubliez la délicatesse : 1000 chevaux, 950 livres-pied de couple dans un moteur V8 Hemi suralimenté, mettant à profit un rotor haute densité, et des pistons ont été remaniés pour une course de 4,0 pouces et un alésage de 4,13 pouces. La suralimentation permet d’insérer quelque 15 livres-pied grâce à un compresseur 3,0 litres.  Tout cela jumelé à la boite de vitesse tirée directement des modèles Hellcat.

Mieux encore, cette bête énorme sera offerte sous la forme de « crate engine » dès le début de l’année 2019. En termes clairs, vous pourrez commander ce moteur directement dans un boite, et il arrivera prêt à se glisser sous le capot de votre voiture. Il suffira de le brancher, puisque l’on fournit tous les équipements, incluant courroies et capteurs.

Suprenante certes, cette nouvelle a mérité aux dirigeants de FCA une véritable salve d’applaudissements nourris de la part des spectateurs massés le long du siège.

Et les autres

Le SEMA, ce n’est évidemment pas que MOPAR. D’autres manufacturiers ont profité de l’occasion pour dévoiler quelques véhicules uniques. Honda, par exemple, a déshabillé sa camionnette Ridgeline et l’a marié à une VTT Pioneer pour transformer le tout en véhicule tout-terrain doté de sièges résistants aux intempéries, et d’une structure plus rigide.

Kia a discrètement dévoilé sa Forte 5, et Nissan a offert sa Nissan Z Clubsport. Mais dans l’ensemble, ce sont des véhicules hors du commun qui ont marqué ce salon, comme le Hoonitruck de Ken Block, ou la multitude de véhicules préparés à la main pour l’occasion.

Voici donc une galerie, un peu pêle-mêle, de certaines trouvailles du SEMA show.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *