Route 66 jour 2 : Kansas, nous voici


Je l’avoue, notre aventure sur la Route 66 n’est pas exactement ce à quoi je m’attendais. Elle n’est pas moins passionnante, ou moins enrichissante, mais elle est différente. Différente d’abord parce qu’elle est un véritable bond en arrière dans le temps. Les anecdotes sans fin de notre guide sont une source incroyable d’informations, mais sans lui la randonnée serait moins passionnante.

Différente aussi parce qu’elle nous fait voir un côté humain des pertes occasionnées par la fermeture de ce route mythique. Les dizaines, voire les centaines de commerce croisés chaque jour et qui sont choses du passé nous touche droit au coeur. Et la rencontre de ceux qui tiennent encore le fort est impressionnante. Ce fût notamment le cas de George, au Gay Perita, et du fils et de sa mère, à Commerce en Oklahoma, qui tiennent un petit casse-croute bar laitier ouvert depuis 93 ans!

Et différente parce que si vous n’êtes pas férus d’automobile, la Route 66 risque de vous sembler bien longue, la majorité des attractions qui la bordent étant directement tirées du monde de l’auto : musée, garage, commerces, etc…

Jour 2 : de Cuba à Tulsa

La route qui réunit Cuba, Missouri, à Tulsa, Oklahoma, est plus représentative du développement de la Route 66. Il est notamment plus facile d’y circuler, en lieu et place de l’autoroute, et d’y vivre les véritables expériences.

Du nombre, la visite du musée automobile de Springfield, au Missouri, alors que deux frères sont plus qu’heureux de présenter leur collection de près de 70 voitures, dont certaines sont de véritables bijoux. Au-delà des voitures anciennes (ils ont une des rares Horsch du monde et ont pris le second rang à Pebble beach à son volant), ils ont aussi des voitures célèbres. C’est  le cas de l’une des 8 Batmobiles originales de la série Batman, construite sur une plateforme de Cadillac. Ils exposent aussi la voiture Ecto-1 du récent film Ghosbuster, ainsi que le camion conduit par Henri Fonda dans le grand classique « Les raisins de la colère », d’après l’oeuvre de John Steinbeck.

Quelques dizaines de kilomètres plus loin, l’arrêt obligatoire est Uranus, un arrêt réunissant un parc pour enfant, un magasin de souvenir et quelques autres éléments hétéroclites incluant un musée des curiosités (notamment un bébé à deux têtes), la plus grosse boucle de ceinture du monde, et Johnson, le chat sympathique!

Puis nous sommes passés par le Kansas. Un petit d’une vingtaine de kilomètres instructifs. En fait, on peut y apercevoir les personnages de Cars (Les Bagnoles). Petit détail : ce sont les gens de Pixar qui se sont rendus sur place pour s’inspirer d’une remorqueuse existante pour créer leur célèbre personnage!

La journée s’est poursuivie à travers l’Oklahoma, pour se terminer au Campbell hotel de Tulsa, la ville la plus importante de l’État.

Au volant du Murano

Les quelques 580 kilomètres parcourus en cette seconde journée ont été faits au volant du Nissan Murano. Ce qui, avouons-le, nous a bien satisfait. Nous avons notamment apprécié le V6 3,5 de 260 chevaux qui nous permettait de rattraper nos collègues parfois éloignés du convoi.

Mais nous avons par-dessus tout aimé la qualité de l’habitacle et son insonorisation supérieure. Étonnant, malgré les horreurs de la chaussée qui, avouons-le, n’avait de parfaite!

Au jour 3, c’est le petit Nissan Kicks qui nous servira de chariot!

Les faits saillants

Shelly’s café, un petit resto sympathique à Cuba, au Missouri.

La 2e plus grande chaise berçante du monde!

La statue du hillbilly’s accueillante

Le Mule Trading post du Missourri

Le Gay Perita, une station-service devenue musée et maintenu en vie par des bénévoles

Uranus, et ses multiples attractions (!)

Le chat Johnson

Steak and Shake, un resto qui offre des burgers haut de gamme et de s milkshake qui méritent qu’on y retourne

Le musée de Springfield

Dairy King à Commerce

La station Conoco Hole in the wall, aussi à Commerce, qui n’est vraiment qu’une sculpture et n’a jamais été une vraie station service

Les personnages de Cars, au Kansas

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *