Cadillac dévoile son nouveau XT4


Il est plus petit mais a définitivement une allure de Cadillac. Le nouvel utilitaire sport de luxe XT4 de Cadillac a fait une entrée remarquée devant une foule nombreuse en marge du salon de l’auto de New York.

Physiquement, il propose des dimensions plus réduites que le XT5 actuellement le plus populaire de la marque. Bon point pour ce plus petit véhicule cependant, les designers ont tenté de maximiser l’espace intérieur au maximum pour obtenir un dégagement digne de mention. Dans les faits, le XT4 a beau être le plus petit de la gamme, il se défend bien en matière d’espace intérieur face aux concurrents qu’il doit affronter dans une féroce compétition, comme le BMW X1, le Mercedes-Benz GLA ou le pas-encore-lancé Lexus UX.

La silhouette cependant n’étonnera personne alors que l’on y retrouve les arêtes définies, signe de la nouvelle personnalité Cadillac, et les blocs optiques verticaux tellement caractéristiques (et tellement réussis, mais ce n’est que mon avis).

Habitacle sophistiqué

Le design de l’habitacle a été un peu épuré, et contrairement aux rivaux, le système multimédia CUE de nouvelle génération ne compte pas sur un écran imposé en haut de la planche de bord, mais bien intégré. Ses commandes, tactiles, sont aussi doublées d’une molette de contrôle qui en simplifie l’utilisation.

La mécanique du petit véhicule est aussi parmi les plus puissantes de sa catégorie : un petit 4 cylindres 2,0 litres turbo à double volute, capable de développer 237 chevaux. Il sera jumelé à une boite automatique 9 rapports, et à un rouage intégral optionnel. Ainsi outillé, il sera capable de remorquer jusqu’à 3500 libres, un avantage indéniable dans cette catégorie.

Il faudra attendre quelques mois avant d’en savoir davantage puisque le Cadillac XT4 2018 sera offerte l’an prochain. On sait seulement que son prix de départ sera de 35 000$ aux États-Unis. Fait à signaler, le dirigeant de Cadillac, Johan de Nysschen, n’a pas caché ses intentions : avec la venue de ce petit modèle, c’est en Europe que l’on souhaite percer le marché.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *