CabriO Canada 150 2017: a mari usque ad mare avec Mercedes-Benz


Les dirigeants de Mercedes-Benz ont toujours eu de drôles d’idées. Pas dans la conception de leurs voitures, évidemment, mais dans la façon de les mettre en valeur. Le programme CabriO Canada s’inscrit tout à fait dans cette veine.

Le défi? Pour souligner le 150e anniversaire du pays, Mercedes-Benz a invité un petit groupe de journalistes à traverser le Canada d’un océan à l’autre (vous constaterez d’ailleurs ma culture latine en lisant le titre).

Au menu, une visite des dix capitales provinciales, en plus d’un petit saut par la capitale nationale à Ottawa, tout cela en six jours à peine. Vous aurez compris cependant que les pauvres journalistes que nous sommes ne souffrirons pas tant que cela.

Pas trop de souffrance, d’une part, parce que plusieurs portions du trajet se font en avion, histoire de raccourcir un peu les délais.

Pas trop de souffrance non plus puisque, comme l’indique le jeu de mot qui sert de nom au programme, c’est en cabriolet que se déroulera la totalité de l’expérience. Dans les choix, les classes C 300, 43 et 63 S AMG, la SLC 300 et la SLC 43 AMG, la S 550, la SL 550 et la smart cabrio. Bref, une gamme complète de véhicules qui seront à l’honneur dans différents paysages. Je vous invite donc à me suivre tous les jours sur mon blogue, mais aussi sur ma page Facebook, pour célébrer avec moi cette traversée du pays. Certains textes seront aussi publiés sur les pages de NetMedia, incluant www.luxurycarmagazine.com.

Jour 1 – St-Jean, Terre-Neuve

Ici, pas question de rouler (en fait, nous avons un peu roulé dans une Classe C cabriolet, mais sur moins de 200 mètres, uniquement pour dire que nous avons conduit à Terre-Neuve aussi), mais plutôt simplement de lancer l’événement. Accueilli par une froide température (la neige recouvrait le pare-brise des véhicules à l’aéroport), nous avons quand même bravé le froid pour visiter Signal Hill et Cape Spear, le point le plus à l’est du pays.

Petite embardée au Mille 0, le point d’origine du pays selon les cartes officielles (notez sur les photos les distances officielles des autres villes canadiennes) avant d’effectuer un bref passage à The Rooms, un musée qui vaut le détour. Puis, direction chez Christian’s, un bar devenu une véritable institution, pour la cérémonie du Screeching. Si vous ne savez pas ce que c’est, faites un peu de recherches, mais sachez que cela implique un rhum typique de Terre-Neuve, une promesse faite en langue newfie et un baiser à une morue fraîche! Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour devenir terre-neuvien honoraire.

Petit souper au St-Johns Fish Exchange (où le macaroni au fromage au homard et pétoncles et les langues de morue panées valaient le détour)  avant le retour à l’hôtel parce que demain, 4 h 30, c’est le vrai grand départ, direction Halifax en avion pour la première portion sur toute de notre périple, qui nous fera parcourir les Maritimes, de la Nouvelle-Écosse en passant par Charlottetown, pour terminer notre route à Fredericton, capitale du Nouveau-Brunswick. En espérant que la température se réchauffe un peu que l’on puisse vraiment apprécier nos cabrios!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *